Lydia, un acteur ambitieux sur le marché du m-paiement

Lydia, un acteur ambitieux sur le marché du m-paiement
  • Partager l'article

La solution de paiement mobile Lydia affiche de nouveaux objectifs de conquête pour 2014. Quelques mois après son lancement officiel sur le marché, le co-fondateur de la start-up envisage de s’imposer comme le leader du paiement mobile en France.

Lydia est une application mobile de paiement et de transfert d’argent basée sur l’utilisation de QR codes, d’e-mails ou encore de SMS. L’utilisateur doit au préalable lier sa carte bancaire à l’application.

D’ici 2015, Lydia espère pouvoir s’installer en tant qu’application gratuite sur les Smartphones iOS et Android de près de 200 000 mobinautes français. Ce chiffre représenterait une multiplication par vingt du nombre actuel d’utilisateurs du service.

Lydia s’appuie sur trois leviers de croissance pour afficher de telles ambitions : une croissance mensuelle de 100 %, une place de choix en termes de visibilité sur l’App Store et la signature prochaine de partenariats avec la distribution.

Notre Analyse : Des objectifs en cohérence avec une forte demande

Lancée au mois de juillet 2013, Lydia a réussi à conquérir 10 000 utilisateurs en cinq mois. Face à cette réussite, les cofondateurs de la start-up affichent donc leur volonté de présenter une alternative aux solutions de paiement mobiles présentées notamment par les banques.

Ce récent regain d’optimisme est entretenu par les discussions menées actuellement par la start-up avec des acteurs de la distribution, bien que, pour le moment, Lydia n’ait rien dévoilé de la teneur de ces futurs partenariats.

Un marché en devenir

Au niveau international, les dernières évaluations du cabinet Gartner portent la part des paiements mobiles dans le monde à moins d’1 %, avec 235 milliards de dollars de transactions enregistrées en 2013.



Actualités liées

Walmart va tester son pro...

Walmart prépare le lancement de Walmart Pay, sa solution de paiement mobile. Une initiative de poids sur le marché américain où fleurissent déjà les services de paiement mobile et quelque peu surprenante à l’aube du lancement de CurrentC....

Une fonctionnalité de pai...

BBVA s’allie à Visa pour le lancement commercial de son service de paiement mobile sans contact. Nouveau signe d’intérêt de la part de l’industrie bancaire espagnole pour l’émulation carte sur mobile (HCE*), ce déploiement fait une grande place aux s...

Toyota accepte Pingit com...

Le constructeur Toyota accepte désormais les paiements mobiles effectués grâce à Pingit pour le règlement de frais liés à ses véhicules. Ce partenariat est un nouveau moyen de démocratiser le service Pingit et, pour Toyota, de défendre une image inno...

Wirecard voit encore plus...

Wirecard étend les fonctionnalités associées à boon, son application de paiement mobile. Son but : se démarquer en permettant l’accès à des services bancaires, notamment à des micro-crédits grâce à un outil de scoring en temps réel....

One Touch, le paiement mo...

PayPal et sa filiale Braintree présentent One Touch, une solution de paiement mobile in-app multiplateformes conçue pour simplifier à l’extrême le parcours d’achat des clients mobiles : payer en un « clic ». Simple à mettre en œuvre, elle s’inspire d...

Le métro de Pékin passe a...

Depuis le 14 août, les usagers du métro de Pékin peuvent régler et valider leurs trajets depuis leur mobile, en sans contact NFC. Une initiative de grande ampleur puisqu’elle porte sur une capitale très peuplée.

Vous souhaitez accéder à l'ensemble des publications d'ADNews ?

Contactez-nous pour bénéficier d'une présentation de nos offres de veille sur mesure.
Contactez-nous