Visa : bientôt un « label » responsable pour le prépayé

Visa : bientôt un « label » responsable pour le prépayé

Visa milite pour la transparence sur le marché des cartes prépayées. Le réseau envisage ainsi un ensemble de prérequis pour les émetteurs souhaitant bénéficier de son futur « label » prépayé. De nouvelles garanties qui permettraient d’améliorer les taux d’adoption de ces supports.

Visa compte mettre en place une « appellation » dédiée aux cartes prépayées rechargeables : un label qui garantirait le respect des règles qu’il souhaite voir appliquer à ses supports.

Parmi les objectifs mis en avant, côté porteurs : plus de transparence en matière de frais et plus de garanties, des facteurs susceptibles de booster les niveaux d’adoption. Selon une étude menée par Pew Research Center, les cartes prépayées sont choisies comme des outils de gestion par les porteurs mais pâtissent encore d’une trop grande complexité.

L’appellation prépayée Visa imposerait notamment aux émetteurs de détailler leurs frais fixes en fonction des usages, de ne pas appliquer de frais de découvert et, ainsi, de s’engager en faveur de la protection des consommateurs, etc.

Notre Analyse : La transparence : facteur clé pour l’adoption des supports prépayés

Impacté par la fraude (carding, white plastic) et objet de débat, le marché américain des cartes prépayées est régulièrement critiqué. En cause, également, les frais appliqués par les émetteurs pour l’usage de ces supports, souvent destinés à des populations pourtant fragiles et faiblement bancarisées.

Cette initiative décrite comme favorable aux porteurs est aussi l’occasion pour Visa de véhiculer une image engagée. En somme, un moyen pour les consommateurs d’être plus protégés et pour le réseau d’augmenter sa base de clients. Côté émetteurs, il s’agit aussi de profiter du caractère rassurant de ce nouveau label pour, à leur tour, améliorer leur image.

Actualitées liées

  • Cartes prépayées
  • Ingénierie sociale
  • 18.03.2014

Les cartes restaurant sont prêtes !

Autorisés dès le 2 avril 2014, les titres restaurant dématérialisés devraient majoritairement prendre la forme de cartes à puce. Présentation des produits des principaux acteurs du marché.
  • Cartes prépayées
  • 20.05.2014

Du nouveau pour le portefeuille mobile de Rogers

L’opérateur canadien Rogers étoffe son offre de services mobiles en misant sur une carte prépayée MasterCard. Cette annonce met l’accent sur un modèle basé sur la SIM ainsi que sur l’ouverture du marché canadien aux technologies mobiles.
  • Stratégie d'acteur
  • 02.11.2015

Visa Inc. rachète Visa Europe

Visa Inc. confirme le rachat de Visa Europe pour un montant de 21,2 milliards d'euros. Après une longue phase de négociations, Visa annonce être parvenu à un accord avec près de 3 000 banques européennes pour cette acquisition. Cette opération va red...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus