Alan défend son idée de l’assurance santé au Paris Fintech Forum

Alan défend son idée de l’assurance santé au Paris Fintech Forum

Le Paris Fintech Forum a donné l’occasion à de nombreuses start-up d’attirer les projecteurs sur leurs dernières innovations ou leur stratégie. C’est notamment le cas d’Alan qui veut révolutionner l’assurance santé en s’adressant aux petites entreprises, dans le cadre de la complémentaire santé obligatoire. Sans engagement, sans paperasse et sans frais cachés.

Au Paris Fintech Forum, la start-up a fait la promotion de son offre d’assurance santé numérique, présentée comme unique en Europe. Alan cible les entreprises pour leur proposer un service en ligne plus fluide que ceux de la concurrence.

Les entreprises sont invitées à s’inscrire pour permettre à leurs salariés de faire de même par la suite. De la même manière, ils peuvent résilier leur contrat sans passer par leur employeur. L’assureur mise sur le rapport qualité/prix, avec un tarif à partir de 55 euros par salarié et par mois, sans engagement. Chaque entreprise détermine ensuite la part qu’elle veut prendre en charge. L’ensemble des interactions se passe ensuite en ligne. Alan rembourse sur la base des feuilles de soin qu’il est possible de lui transmettre sous la forme d’une simple photo.   

Lancée officiellement en février 2016, Alan a levé 12 millions d’euros mi-octobre (notamment auprès de CNP Assurances), avant de recevoir son agrément d’assureur.

Analyse : Toujours le digital et la simplicité pour séduire les PME

Le marché français de la complémentaire santé est estimé à 35 milliards d'euros. Depuis le premier janvier 2016, les entreprises françaises ont en effet pour obligation de proposer  une complémentaire santé collective à leurs salariés. D’où les besoins nés de cette contrainte, notamment pour des petites entreprises.

Le fondateur de la start-up Alan a choisi de capitaliser sur l’évolution de la législation et de s’adresser principalement à ces petites entreprises, en particulier les start-up. Elle simplifie au maximum les processus de souscription, de gestion et de résiliation grâce au numérique. Reste que son modèle ne devrait pas rester longtemps unique.

Sur le sujet de la complémentaire santé, les acteurs traditionnels se sont déjà mobilisés : certains, comme Pasteur Mutualité, remboursement les objets connectés des salariés. Quant aux acteurs alternatifs, ils devraient être de plus en plus nombreux étant donnée l’opportunité qui se présente sur un marché encore peu digitalisé et complexe pour toutes les parties.  

 

Actualitées liées

  • Assurances
  • Innovation
  • 18.07.2018

Alan évolue en faveur du Premium

L’InsurTech Alan propose depuis 2016 une assurance santé destinée aux petites entreprises. Si son modèle attire les investisseurs et les projecteurs par son originalité et la qualité de son expérience client, son modèle économique, quant à lui, néces...
  • Assurances
  • Innovation
  • 11.04.2018

Retour d’expérience : Nouvelle levée de fonds pour Alan

Alan était fondée en 2016, avec pour ambition de renouveler la prévoyance et l’assurance santé en France. Cette start-up de l’AssurTech s’appuie désormais sur une seconde levée de fonds pour mettre en œuvre ses nouveaux projets : la croissance en pri...
  • Assurances
  • Innovation
  • 14.05.2019

Retour d’expérience : Alan poursuit son envolée

LES FAITS AssurTech à l’origine d’une mutuelle professionnelle innovante, Alan s’est engagée depuis son lancement dans une campagne de transparence stricte en matière de communication. Un exercice initié aux Etats-Unis par Lemonade et répliqué...
  • Assurances
  • Innovation
  • 16.10.2018

Quand une assurance santé rembourse la méditation

L’AssurTech française Alan a récemment conclu un partenariat avec l’application mobile de méditation « Petit Bambou » : les utilisateurs peuvent souscrire un abonnement pour accéder à des programmes dédiés à des thématiques de santé spécifiques ; Ala...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus