Banking-as-a-service : Galileo réussit une importante levée de fonds

Banking-as-a-service : Galileo réussit une importante levée de fonds

LES FAITS

  • Le groupe américain Galileo Financial Technologies a annoncé une levée de fonds de 77 millions de dollars.
  • Le tour de table a été mené par Accel, le fonds d’investissement californien qui est l’un des premiers investisseurs de Facebook.
  • Objectif : développer ses API d’infrastructure dédiées aux FinTech.
  • Créé en 2000, Galileo propose des cartes de crédits, des cartes de débit, des services bancaires et des services de transfert d’argent. Grâce aux API, la société crée et gère les comptes, autorise les transactions des commerçants, gère les litiges et les rétro-facturations et assure également la lutte contre la fraude.
  • Clients : la plate-forme de Galileo est utilisée par de nombreuses FinTech telles que Chime, Monzo, TransferWise, Revolut ou encore Robinhood.
  • Business model : Galileo facture un montant variable (de quelques centimes) pour chaque transaction traitée.
  • Avec cette levée de fonds, l’entreprise souhaite renforcer les équipes de ventes et marketing.

ENJEUX

  • Un bond en avant. Galileo est rentable depuis plus de cinq ans. Il génère un volume de paiements annuel de plus de 26 milliards de dollars. Le groupe américain a connu une importante croissance avec des ventes en hausse de 130 % en septembre par rapport à l’année dernière.
  • Un segment attractif. Galileo surfe sur la vitalité du secteur des FinTech et l’émergence des applications. De plus ce segment devrait enregistrer une croissance à deux chiffres dans les années à venir tant aux Etats-Unis qu’à l’étranger.
  • Expansion géographique. Les fonds levés permettront également à Galileo d’étendre sa portée géographique au-delà de l’Amérique du Nord. La société envisage d’ouvrir un bureau à Mexico dans les prochains mois afin de desservir les nouvelles jeunes pousses latino-américaines, également très dynamiques.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Il y a deux mois le groupe changeait de nom passant de Galileo Processing à Galileo Financial Technologies. L’idée étant de consolider son positionnement orienté FinTech.
  • A l’instar de Galileo, Plaid propose également de connecter les FinTech aux données bancaires de leurs clients. A la différence de Galileo, la FinTech californienne courtise également les établissements historiques. En octobre dernier, Plaid avait noué un partenariat avec JPMorgan Chase pour aider leurs clients à mieux maîtriser leurs données.

 

Actualitées liées

  • Paiement
  • 13.09.2019

Stripe lance sa carte de crédit corporate

LES FAITS A l’occasion de sa conférence annuelle, qui se tient à San Francisco, le spécialiste du paiement en ligne, a annoncé le lancement de sa carte de crédit professionnelle destinée aux entreprises ayant une activité en ligne.
  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus