BPCE adapte l’agrégateur de comptes à la banque privée

BPCE adapte l’agrégateur de comptes à la banque privée

LES FAITS

  • Banque Populaire et Caisse d’Epargne viennent de lancer un nouvel agrégateur de comptes baptisé MoneyPitch. Il se destine entièrement aux clients de banque privée des deux enseignes.
  • Cette solution numérique repose sur un portail en ligne ainsi qu’une application mobile. Les deux outils ont été développés par Harvest, un éditeur spécialisé dans le traitement des besoins des gestionnaires de patrimoine.
  • Cet agrégateur s’adresse en effet aux clients de la banque privée de BPCE. Il doit les aider à mieux gérer leurs avoirs (y compris les comptes d’épargne règlementée, comptes-titres, PEA, portefeuilles de valeurs mobilières).
  • Des tableaux de bord thématiques offrent une vision globale du patrimoine des utilisateurs ; des alertes peuvent être paramétrées pour permettre un suivi plus personnalisé.  
  • MoneyPitch offre par ailleurs à ses utilisateurs un suivi complémentaire de leurs comptes et de leurs besoins par un conseiller de la banque privée. Un service de messagerie sécurisée et de notifications personnalisées est ainsi mis à leur disposition.

 

CONTEXTE

MoneyPitch est une solution clé en main, développée et lancée par Harvest en 2017, à destination des CGP.

 

ENJEUX

  • Anticiper l’harmonisation de la DSP2 : BPCE confirme sa position d’avant-garde française en matière d’Open-banking. Après le lancement de Banxo et un partenariat signé avec Meninga, elle dédie un agrégateur très complet à la banque privée. Elle confirme aussi que cette ouverture se fait en toute maîtrise de la relation client, avec un outil au service de ses enseignes et non de ses concurrents.
  • Améliorer la relation client : MoneyPitch représente un service à valeur ajouté pour les clients haut de gamme de la banque, d’autant que les agrégateurs de comptes dédiés au patrimoine sont rares.
  • Renforcer le rôle du conseiller : les utilisateurs du service conservent une relation privilégiée et même améliorée (grâce aux nouveaux outils numériques) avec leur conseiller.

MISE EN PERSPECTIVE

  • La DSP2  n’encadre pas, pour l’instant, l’agrégation de tous les types de comptes (notamment l’épargne et l’investissement). Le lancement de MoneyPitch permet donc à BPCE de dépasser le simple stade de la mise en conformité avec la nouvelle réglementation.
  • Face à la diversification des offres des agrégateurs en France (Linxo, iQotation, Bankin’,...), MoneyPitch défend un ciblage haut de gamme et une ouverture large aux comptes épargnes pour se différencier.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Epargne
  • 06.06.2017

Un robo-advisor pour les CGPI

Les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) sont au cœur d’une petite révolution en France. Celle-ci est entamée par la FinTech Fundee, dont l’offre leur est exclusivement réservée. Une première française mais pas mondiale.
  • Innovation
  • Epargne
  • 24.04.2018

Swiss Life réinvestit massivement dans LaFinBox

Swiss Life faisait le choix du partenariat avec Budget Insight en 2015, pour créer CrossQuantum, une JV dédiée à la gestion de patrimoine. Cette dernière est à l’origine de LaFinBox, le premier agrégateur de placements sur le marché français. Cet out...
  • Innovation
  • Epargne
  • 21.01.2019

Amundi rachète l’agrégateur Anatec

LES FAITS En tant que leader européen de la gestion d’actifs, Amundi accélère aujourd’hui son engagement sur le marché de l’agrégation de comptes en rachetant la totalité des actions du créateur de WeSave, robo-advisor et agrégateur dédié à la...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus