BPCE, premier sur l’Instant Payment

BPCE, premier sur l’Instant Payment

Le groupe BPCE met en avant sa filiale Natixis Payments, première institution financière française à lancer officiellement un service d’Instant Payment. Une petite révolution qui concrétise une tendance de fond.

Indemnisation en temps réel des sinistres, achat d’un billet d’avion en Europe ou transfert d’argent P2P depuis la banque mobile. Voici trois services qui intégreront désormais le virement instantané chez Natixis Payments et Natixis Assurances. Les Banques Populaires et Caisses d’Epargne seront concernées dans un second temps, à partir de cet automne. Le groupe vise 1,3 milliard de transactions en 2020.

En termes d’assurance, cette intégration technologique permettra désormais à Natixis Assurances d’indemniser instantanément les assurés de la Caisse d’Epargne pour certains sinistres, dont le traitement peut être facilement automatisé (vol de clés ou de moyen de paiement).

Concernant l’achat de billets d’avion, ce service découle d’un partenariat entre BPCE et Air France. Début 2019, les clients de la banque pourront donc acheter des billets d’avion sur la compagnie via ce nouveau moyen de paiement.  

Mise en perspective : Une déferlante annoncée, en attendant que les usages suivent

« Doper l’innovation et installer un nouveau moyen de paiement européen répondant aux usages émergents », voici les deux grands enjeux du déploiement de l’instant payment en Europe. Et pourtant, face à ces enjeux majeurs, les initiatives peinent jusqu’ici à démarrer, en particulier en France. Dans l’Hexagone en effet, quelques banques telles qu’Arkéa ont marqué un intérêt fort pour le déploiement d’une solution d’instant payment, qui sera bientôt opérationnelle. Mais c’est bien le groupe BPCE qui reste le plus avancé. En juin dernier, BPCE a également signé un partenariat avec TransferWise autour du transfert d’argent international, un service qui bénéficie de l’infrastructure de virement instantané mise en œuvre par la banque. BNP Paribas, pour sa part, sera prête à opérer ce type de services en novembre prochain, comme la plupart des autres banques françaises.

Si le virement instantané est appelé à remplacer progressivement le virement traditionnel, chez BPCE ce service à valeur ajoutée sera payant.

Place à la concrétisation. BPCE fait la démonstration des premières applications concrètes du paiement instantané, notamment dans le cadre de son partenariat avec Air France. Mais au-delà de la prouesse technique, il faudra désormais aux banques se différencier en présentant des usages réellement pratiques et capables de concurrencer la carte bancaire. BPCE envisage déjà de l’appliquer à l’affacturage et au crédit à la consommation.

 

Actualitées liées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus