Celsius marie crédit et blockchain

Celsius marie crédit et blockchain

Une nouvelle plate-forme de prêt entre particuliers, basée sur la Blockchain, devrait voir le jour dans les mois à venir. En s’appuyant sur la technologie des smarts contracts d’Ethereum, Celsius Fondation, la société américaine à l’origine de ce projet, espère disrupter le marché du crédit. L’objectif serait de faciliter l’accès des Millenials au crédit à la consommation.

A l’instar de FinTech comme Lending Club ou Prosper, Celsius est une plate-forme de prêt en ligne qui permet à des emprunteurs d’obtenir un crédit et à des investisseurs d’acheter des titres valorisés par le remboursement des prêts. Mais grâce à la Blockchain, le mécanisme sous-jacent est différent ; le processus de prêt est géré automatiquement grâce aux smart contracts ce qui permet de réduire les coûts et de proposer par conséquent aux emprunteurs des taux avantageux.

La plate-forme repose sur des algorithmes de Machine Learning pour déterminer la solvabilité des clients. Elle délivre à chaque emprunteur un score de crédit élaboré sur la base de son identité numérique, de ses transactions passées sur des sites comme Amazon ou eBay et de ses scores de crédit FICO, etc. Cette précision apportée dans l’évaluation du risque permet de prêter davantage et à des taux plus faibles.

Celsius fournit aussi une assurance-crédit couvrant une partie du montant du prêt et s’occupe de recouvrer le reste du montant dû aux prêteurs en cas de défaut de paiement.

Mise en perspective : Des plates-formes digitales de crédit en pleine expansion

Après une année difficile, suite aux déboires de Lending Club, 2017 a été marquée par les annonces records pour les plates-formes de P2P lending. A l’image de Prosper, active dans le crédit à la consommation, qui a atteint les 5 milliards de dollars de prêts. Ou encore, SoFi qui a levé plus de 500 millions de dollars auprès d’investisseurs privés.   

Le principe de la nouvelle solution de Celsius se rapproche de celui de la FinTech, SALT. En effet, cette dernière permet également d’obtenir un crédit en quelques clics grâce à la technologie des smart contrats. Néanmoins, à la différence de Celsius, SALT s’affranchit  des techniques de scoring car elle repose sur un mécanisme de prise de gage pour réduire les risques de défaut.

Autre particularité de l’offre de Celsius, elle s’adresse principalement aux jeunes, parfois mal adressés par les établissements de crédit.  

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 29.12.2017

L’IA d’Upstart convainc BankMobile

Grâce à ses algorithmes, Upstart prédit la solvabilité des étudiants en analysant leur parcours, et propose aux investisseurs de financer leurs études. Forte de son succès et par le biais du Machine Learning, la plate-forme a réussi à automatiser le...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...
  • Crédit
  • Innovation
  • 12.10.2017

Upgrade ou le Lending Club 2.0

Après un come-back réussi sur le marché des prêts en ligne, Renaud Laplanche affiche les nouvelles ambitions d’Upgrade. Pour se faire une place sur le terrain du crédit, l’ancien PDG de LendingClub table sur les nouvelles technologies et les outils d...
  • Crédit
  • Innovation
  • 23.02.2018

OCR et IA pour renégocier un prêt rapidement

La FinTech suédoise Anyfin, spécialisée dans le refinancement et le rachat de crédit, vient d’annoncer une levée de fonds de 4,8 millions d’euros. Un tour de table mené par Accel et Northzone, mais aussi avec la participation de Global Founders Capit...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus