Curve renforce la protection des achats avec sa carte

Curve renforce la protection des achats avec sa carte

LES FAITS

  • Sa nouvelle offre, baptisée Curve Customer Protection, accélère l’indemnisation des achats réalisés avec sa carte, qui se fait désormais en 24 heures.
  • Grâce au programme de Mastercard, elle avait aussi multiplié par cent le montant de la couverture des achats réalisés avec sa carte, passant de 1 000 à 100 000 £.
  • Cette nouvelle protection est valable pour toutes les cartes proposées par Curve (Blue, Metal ou Black) et pour tous les utilisateurs, pas uniquement britanniques.
  • La couverture de Curve concerne les biens et les services. Elle permet de rembourser des achats en ligne arrivés cassés, non conformes ou non livrés chez leur destinataire, ou bien vient combler un service non remboursé par exemple.

 

CHIFFRES CLES

  • Les remboursements de Curve sont censés être effectifs 24h après la validation des réclamations.
  • 400 000 clients (contre 300 000 fin 2018) ; + 40 % chaque mois depuis février 2018
  • Ils ont réalisé 10,5 millions de transactions l’année dernière, pour plus de 340  millions de £.

 

ENJEUX

  • Palier un vide législatif : Si l’article 75 de la Loi sur le Crédit à la consommation couvre les achats réalisés via une carte de crédit au Royaume-Uni, cette protection n’est pas valable pour les utilisateurs de la carte Curve. La start-up enrichit donc sa protection aujourd’hui pour combler un vide législatif inhérent à son modèle, afin de ne pas léser les utilisateurs de son service.
  • Justifier d’une ouverture européenne du service : En ouvrant sa couverture aux non Britanniques, Curve s’assure de satisfaire l’ensemble de sa cible, au-delà de ses frontières. Elle renforce ainsi son ciblage très international.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le mois de février n’est pas seulement celui du lancement d’une nouvelle couverture par Curve. C’est aussi celui d’un anniversaire : le lancement du service dans 27 pays en Europe il  y a un an.
  • Curve poursuit l’extension de sa gamme de fonctionnalités et la sécurisation de son modèle économique. Elle vient notamment de lancer une version Metal de sa carte. Cette dernière est dotée entre autres d’une option de cash-back et d’assurances étendues à l’étranger, pour une cotisation mensuelle de 15 £.
  • Côté acceptation, la start-up est toujours en conflit avec American Express, qui bloque toutes les transactions de ses porteurs de cartes passant par Curve.
  • Fin 2018, Curve annonçait travailler à lever des fonds en série B ; un tour de table qui n’est pas clos pour le moment. Sa dernière levée de fonds remonte à juillet 2017 (10 M$).

Actualitées liées

  • Assurances
  • Innovation
  • 07.11.2018

Lydia assure le mobile de ses clients

La start-up du paiement vient de lancer deux couvertures en partenariat avec CNP Assurances ; elles sont destinées aux téléphones mobiles et aux autres appareils nomades possédés par les jeunes. Lydia confirme ainsi son modèle en trouvant dans l’assu...
  • Crédit
  • Innovation
  • 10.11.2017

BNI Europa se lance dans le paiement en n fois

Trois mois seulement après le lancement de Puzzle, la banque challenger portugaise renforce sa présence sur le marché local à travers une collaboration avec la FinTech Parcela Jà. Ce partenariat vise la création d’une nouvelle solution de paiement ré...
  • Innovation
  • Paiement
  • 17.09.2018

Worldline organise un hackathon sur le futur du paiement

Surfant sur la tendance forte de la co-innovation, le spécialiste européen des paiements et services transactionnels annonce le lancement de son premier hackathon. A cette occasion, Worldline a invité les FinTech spécialisées dans les moyens de paiem...
  • Assurances
  • Innovation
  • 19.01.2018

L’assurance voyage géolocalisée façon Revolut

Revolut débarque sur le marché de l’assurance voyage (après celle des smartphones). Une fois de plus, la néo-banque défend une approche inédite et moderne de ce type d’offres. La FinTech s’appuie en effet sur la technologie de géolocalisation pour br...
  • Crédit
  • Innovation
  • 31.10.2017

Affirm : une application pour un crédit « minute »

Après une première étape de tests auprès d’un échantillon de consommateurs et de collaborateurs, la start-up américaine spécialisée dans les paiements étalés annonce le lancement officiel d’une application mobile pour son offre de crédit à destinatio...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus