Diebold Nixdorf mise sur une stratégie cross-industrie

Diebold Nixdorf mise sur une stratégie cross-industrie

Le géant Diebold Nixdorf, né du rachat de Wincor Nixdorf par Diebold, oriente désormais ses efforts vers une approche cross-industrie, alliant besoins des banques et des distributeurs. Son but : tabler sur sa double expertise pour identifier de nouveaux relais de croissance.

En tant que constructeur de DAB et de terminaux de paiement, le groupe cherche à se renouveler pour ne pas « dépendre » des métiers liés à la gestion des espèces. Il mise pour cela beaucoup sur le commerce connecté et souhaite construire des services mixtes, impliquant aussi bien les banques que les commerçants.

D’une part, la mise en place de DAB en points de vente est envisagée, tout comme les retraits d’espèces en caisse. D’autre part, des tablettes d’encaissement Aevi sont testées dans de petits commerces en partenariat avec Natixis Payment Solutions. Ces dispositifs leur permettent d’accéder à un grand nombre d’applications métier « à la carte ».

A terme, le groupe souhaite proposer de nouveaux GAB capables d’assurer divers services courants : retraits de chéquiers, de carte bancaire et souscription de services bancaires, etc.

Notre analyse : Multicanal et concentration de marché, des enjeux pour les constructeurs

Wincor Nixdorf a été racheté pour 1,7 milliard d'euros. Sa présence européenne représente pour Diebold un atout important, du fait notamment de son implantation auprès des distributeurs. Leur fusion s’inscrit dans un contexte de concentration qui explique aussi la stratégie mise en avant ici. Ensemble, ils doivent parvenir à cibler aussi bien les distributeurs que les banques et créer des synergies entre ces industries déjà très interdépendantes.

Diebold a, de longue date, opté pour une approche multicanal : lancement de services de retrait sans carte dès 2014, puis DAB biométriques testés avec Citi en 2015. En début d’année, il a également travaillé au concept de BYOD pour renouveler les interactions des clients avec les automates en agence. Quant à Aevi, son dispositif d’encaissement a dès l’origine été pensé pour englober de multiples services.

Enfin, autre manœuvre importante, Diebold Nixdorf se tourne aussi vers la Chine. Il a récemment annoncé deux JV : avec Aisino Corp. (autour des services destinés aux banques), et avec Inspur Group, pour la mise en place de dispositifs libre-service sur le marché chinois : DAB, kiosques, etc..

Actualitées liées

  • Paiement
  • 17.10.2017

SmartPOS : Natixis passe à la commercialisation

Natixis Payment Solutions lance officiellement son service d’encaissement baptisé SmartPOS. Cette tablette conçue par Aevi est testée depuis un an. Dotée d’un store d’applications, elle permet à NPS de s’affirmer comme une plate-forme de services aup...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 18.05.2018

PayPal s’offre les services de la FinTech iZettle

Le géant californien du paiement consolide sa position privilégiée auprès des petits commerçants. PayPal vient en effet d’annoncer l’acquisition de la start-up suédoise iZettle pour un montant de 2,2 milliards de dollars. De quoi développer ses systè...
  • Paiement
  • 08.01.2018

JD.com prépare aussi des points de vente sans caisses

Le distributeur chinois JD.com présente des points de vente sans caisses dont le déploiement serait prévu dès février. Nouvelle incursion d’un acteur de l’e‑commerce dans le monde physique, cette initiative évoque bien sûr les travaux d’autres géants...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 11.04.2018

Verifone Systems racheté par des fonds américains

Le spécialiste américain des technologies de paiement électronique en point de vente vient d’accepter une offre de rachat d’un consortium de fonds d’investissement emmenés par Franciso Partners, un fonds spécialisé dans le secteur des nouvelles techn...
  • Canaux de distribution - Mobile
  • Titres
  • 02.02.2017

L’investissement boursier est aussi sur mobile chez İşbank

La banque turque vient de lever le voile sur les nouvelles fonctionnalités de son application mobile, baptisée İşCep. Celle-ci devrait combiner banque au quotidien et investissement boursier, limitant le nombre d’applications nécessaires pour gérer s...