KBC Mobile devient une plate-forme ouverte aux non-clients

KBC Mobile devient une plate-forme ouverte aux non-clients
KBC Mobile devient une plate-forme ouverte aux non-clients

LES FAITS

  • KBC Bank est une pionnière dans le développement de services extra-bancaires sur ses différentes plates-formes. Ainsi, dès 2014, elle a lancé la plate-forme « Toujours faire mieux », destinée à permettre aux entrepreneurs de discuter directement avec leurs clients.
  • Aujourd’hui, forte du succès de son application KBC Mobile, la banque l’enrichit de nouveaux services non bancaires et l'ouvre aux non-clients.
  • Les services déjà disponibles dans l’application :

    • billetterie pour les bus de Lijn et les trains SNCB ;

    • stationnement via 4411 ou Q-Park ;

    • achat de titres de services via Monizze.

  • Les nouveaux services ajoutés :
    • comparaison et achat groupé d’énergie verte (gaz ou électricité) via iChoosr ;
    • achat d’un Fast Lane Pass ou d’un Diamond Lounge Pass, pour bénéficier d’un passage rapide à la sécurité et de l’accès aux salons de l’aéroport de Bruxelles ;
    • accès à l’eBox gouvernementale de Doccle, une boîte aux lettres électronique pour les documents officiels ;
    • intégration de la solution de paiement Payconiq d’ici la fin de l’année.
  • KBC Mobile va également s’enrichir de nouveaux services destinés aux clients de la banque :
    • un coffre-fort électronique destiné aux détenteurs d’un compte Plus ;
    • l’enrichissement de KBC Deals, le programme de Card-Linked Offers de la banque. KBC va ajouter une cinquantaine de partenaires au programme ; elle va également lier KBC Deals avec le programme Trooper, pour permettre aux clients de reverser leur cash-back à une association caritative. Au printemps 2020, ces Deals seront aussi accessibles aux non-clients, sans personnalisation puisqu’ils ne disposent pas d’historique de transactions.
  • Chaque service non bancaire peut être commandé et payé depuis l’application, via Payconiq ou par virement.

KBC Mobile en chiffres

1 M de clients

174 000 utilisent les services non bancaires de l’appli

200 000 achats de services non bancaires dans l’application en octobre

ENJEUX

  • Créer « une plate-forme pour tous » : c’est ainsi que KBC Bank présente son application mobile, avec une réelle volonté de la centrer sur les services et non sur les produits financiers. Dans ce modèle transactionnel, elle devient à la fois un apporteur d’affaires pour les services tiers hébergés sur sa plate-forme et un opérateur de traitement des flux de paiement via Payconiq, la solution interbancaire de paiement mobile belge.
  • S’adapter à la disparition de la frontière entre clients et non-clients. KBC Bank adopte un point de vue opportuniste ; elle fait le choix de s’ouvrir largement, tablant sur la possibilité de convertir certains de ces prospects, mais aussi sur le fait que demain, son modèle sera peut-être celui d’une plate-forme transactionnelle d’agrégation et d’hébergement de services produits par des tiers.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Cette stratégie n’est pas nouvelle pour la banque. Le premier lancement d’une plate-forme de services non bancaires chez KBC date de 2016, avec Happy@Home. Depuis, la banque a choisi de s’appuyer plutôt sur son application mobile que sur un site secondaire. Les premiers achats de services dans KBC Mobile ont été testés en 2018 et la plate-forme s’est enrichie de nouveaux partenaires en début d’année.  
  • KBC n’est pas la seule banque belge à tabler sur ce modèle ouvert. Belfius a fait un choix similaire, plus récemment, avec le lancement de son offre baptisée PopUp. A la différence de KBC Bank, Belfius a choisi une approche « Mobile First »  liée à son historique (naissance en 2012 du démantèlement de Dexia).

Actualitées liées

  • Canaux de distribution - Mobile
  • Titres
  • 02.02.2017

L’investissement boursier est aussi sur mobile chez İşbank

La banque turque vient de lever le voile sur les nouvelles fonctionnalités de son application mobile, baptisée İşCep. Celle-ci devrait combiner banque au quotidien et investissement boursier, limitant le nombre d’applications nécessaires pour gérer s...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 12.04.2018

Paiement mobile : Bancontact et Payconiq fusionnent

Afin de faire face à la concurrence dans le monde des paiements mobiles, Bancontact et Payconiq Belgium viennent d’annoncer leur partenariat. Le système domestique de paiement par carte belge et la solution de paiement mobile font cause commune pour...
  • Innovation
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 29.01.2018

BNP Paribas fait passer le mobile en priorité

La question des canaux de distribution pour les services bancaires demeure essentielle en ce début d’année 2018. BNP Paribas avance aujourd’hui en privilégiant le smartphone, pour toujours mieux correspondre aux attentes et aux usages réels de ses cl...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus