Mobilité électrique : Volkswagen accélère encore ses investissements

Mobilité électrique : Volkswagen accélère encore ses investissements

LES FAITS

  • Alors que l’année dernière, Volkswagen annonçait déjà des investissements très importants dans l’électromobilité, elle confirme son avance aujourd’hui en augmentant ces montants ainsi que ses objectifs.
  • Ce sont désormais 60 milliards d’euros qui seront consacrés à la mobilité du futur d’ici 2024, dont 33 milliards dédiés uniquement au véhicule électrique. 75 modèles électriques seront produits et 60 modèles hybrides.
  • La plupart de ces modèles reposeront sur la plate-forme MEB, dédiée à la production d’une base technique entièrement l’électrique, à l’instar de l’ID3.
  • Cet investissement sera essentiellement consacré à la modernisation des usines nécessaire à cette électrification. 9 usines seront dotées de lignes de production électriques (5 en Allemagne, 1 aux Etats-Unis, 1 en République tchèque et 2 en Chine).

ENJEUX

  • Consolider son avance en matière d’électro-mobilité. Fort de sa puissance, le groupe Volkswagen a misé depuis longtemps sur l’électrique. Contrairement à d’autres constructeurs, dont les plates-formes de construction ont des bases multi-énergies, Volkswagen a misé sur une plate-forme entièrement dédiée à l’électrique. Pour tenter de la rentabiliser, MEB est partagée avec d’autres acteurs.
  • Ces investissements massifs restent très coûteux pour le groupe qui, dans le même temps, a annoncé la suppression de 5 à 7 000 emplois uniquement dans la marque Volkswagen. Pour dégager des montants aussi importants, le groupe mise en effet sur une cure d’économie dans ses activités « historiques ».
  • Faire oublier le Dieselgate. Ce discours très volontariste résonne bien sûr comme un moyen de tourner la page de ce scandale retentissant. En outre, le groupe répond aussi au respect des exigences en matière d’émission de CO2 qui entreront en application dès 2020.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Volkswagen travaille également sur les infrastructures de recharge. Le groupe a notamment investi dans la solution allemande Has.to.be pour étendre son réseau de charge paneuropéen.
  • En France, le groupe agit aussi sur les infrastructures publiques de recharge en travaillant avec les collectivités locales et les villes. Pour ce faire, il a signé un accord avec Meridiam.
  • Auparavant, un partenariat avec Ionity lui a déjà permis d’installer des superchargeurs sur les autoroutes par exemple. Enfin, elle équipe déjà les domiciles des conducteurs, ainsi que les entreprises.

Actualitées liées

  • Mobilité
  • 25.05.2020

Opteven garantie les VE et hybrides

LES FAITS La société d’assurance française Opteven, spécialiste de l’assistance automobile, a présenté sa dernière garantie, dédiée aux véhicules électriques et hybrides.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus