Néo-banque : Ma French Bank voit (enfin) le jour

Néo-banque : Ma French Bank voit (enfin) le jour

LES FAITS

  • La Banque Postale vient d’annoncer le lancement officiel de sa banque en ligne. Le site Web est désormais accessible et le lancement commercial est prévu pour le 22 juillet prochain dans 2 000 bureaux de poste.
  • Cible : les Millennials âgés de 18 à 35 ans.
  • Objectif : rajeunir sa clientèle, dont 1,6 million de clients utilisent encore quotidiennement ses guichets physiques.
  • Tarif : l’offre comprend un compte courant, une application mobile de gestion en temps réel et une carte Visa internationale, sans frais à l’étranger. Le tout sera facturé 2 euros par mois.
  • Ambition : Un million de clients en 2025, afin d’atteindre la rentabilité.
  • Plusieurs services viendront agrémenter l’offre :

          --> Mon Extra Prêt : une solution de crédit renouvelable

          --> Ma tirelire : un outil permettant d’alimenter des sous-comptes par arrondis ou virements, afin de financer des projets

          --> Let’s Cagnotte : permet de créer des cagnottes pour des anniversaires ou autres fêtes  

          --> Paiement mobile : les utilisateurs pourront payer via Apple Pay mais aussi effectuer des virements instantanés par SMS

          --> Financement participatif : une offre proposée via sa filiale spécialisée KissKissBankBank

          --> « We Partage » : pour équilibrer les dépenses communes avec ses proches et amis

          --> Mes garanties : un package de garanties complémentaires (moyens de paiement, clés, papiers, achat et livraison et protection de l’identité), pour 2 € supplémentaires par mois.  

  • Des mises à jour majeures de l’application sont prévues tous les six mois. Ma French Bank entend étoffer sa gamme de produits bancaires dans le temps. D’autres offres de crédit et d’épargne mais aussi des produits d’assurance sont ainsi à l’ordre du jour.

ENJEUX

  • Une expérience client fluide et une large gamme de services. Ma French Bank promet une expérience simple et une ouverture de compte en moins de 10 minutes via l’application mobile dédiée. Ses utilisateurs accéderont à toutes les fonctionnalités innovantes offertes par les néo-banques. 
  • Un investissement important. La banque a investi plus de 100 millions d’euros dans le développement informatique et numérique de sa nouvelle banque mobile. Il s’agira bien d’une banque à part entière et non d’une marque issue de La Banque Postale.
  • Un marché concurrentiel. Ma French Bank arrive sur un marché très disputé. Elle mise sur une approche hybride, en mêlant réseau physique et digital. Une stratégie qui a bien réussi à Nickel qui compte 1,2 million de clients.  Elle entend toutefois tirer son épingle du jeu grâce à une licence bancaire en son nom propre, contrairement à d’autres acteurs comme Nickel ou Morning qui ne disposent que d’un agrément d’établissement de paiement. Elle se démarque également par le grand nombre de services associés à son offre.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Après une phase de test en 2018, auprès d’un premier cercle de clients et de collaborateurs du groupe, Ma French Bank vient renforcer la stratégie mobile first de La Banque Postale. La banque vient d’ailleurs d’annoncer le lancement officiel de son porte-monnaie électronique à destination des 8-14 ans, baptisé Jaab.
  • Ma French Bank rejoint ainsi Enjoy de la Caisse d’Epargne, facturé 2 euros par mois également  et Eko du Crédit Agricole qui annonçait en mars dernier 80 000 comptes ouverts depuis le lancement de l’offre. LCL vient également tout juste d’annoncer son compte bancaire à 2 euros.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 12.11.2018

Ma French Bank en vue au printemps 2019

La Banque Postale précise ses plans pour Ma French Bank. La filiale devrait être lancée au printemps prochain et rapidement étendue avant l’été, via une commercialisation au sein des bureaux de poste. Objectif prioritaire : capter une clientèle jeune...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 16.05.2018

Apple préparerait une nouvelle carte de crédit

L’irruption des géants du Web dans le domaine de la banque et de la finance continue d’alimenter les spéculations des autres acteurs du marché. Selon une publication du Wall Street Journal, la firme de Cupertino aurait signé un partenariat stratégiqu...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus