Norauto veut aussi réviser les véhicules à distance

Norauto veut aussi réviser les véhicules à distance

Norauto veut prendre part à la révolution des véhicules connectés. Le spécialiste de l’entretien auto teste en effet un système de révision à distance. Un nouvel acteur se lance dans la course à la connectivité.

Les premiers tests de révision à distance seront menés par Norauto dès la rentrée 2015. Plusieurs centres autos Norauto prendront ainsi part à cette révolution connectée.

Le dispositif s’appuiera sur les boitiers XeeConnect équipant les véhicules. Norauto invitera ainsi les conducteurs équipés à tester la nouvelle fonctionnalité « Ma Révision », présentée comme un onglet dans l’application mobile Norauto.

Au-delà de la vérification de l’état du véhicule, le boitier et son application mobile reliée permettront aussi aux utilisateurs de suivre leur kilométrage, de géolocaliser leur véhicule et de connaître à tout instant la date de leur prochaine révision.

Notre analyse : Un pas vers l’après-vente connectée

La connectivité des véhicules prend un nouveau sens. Après la gestion de flotte pour les entreprises, Norauto se positionne sur le marché de la connectivité avec une solution adaptée à son cœur de métier, facilitant les révisions et désengorgeant les ateliers.

Pour les clients du groupe, l’application Norauto devient ainsi un outil pratique, gage de gain de temps. Outre les services ergonomiques développés grâce au boitier connecté XeeConnect, Norauto propose une offre à valeur ajoutée avec la révision à distance, un moment-clé d’une relation désormais automatisée. Il entre ainsi en concurrence avec le même service proposé par les constructeurs.

Explorant toutes les voies du déplacement de la relation client, Norauto mène aussi un autre test en ce moment. L’initiative, baptisée Norauto Mobile, consiste à envoyer des ateliers mobiles sur les routes de France afin de faciliter l’entretien des véhicules à domicile. Le groupe se donne donc tous les moyens de toucher les clients, là où ils se trouvent, que ce soit en mobilité ou chez eux.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Technologie
  • Epargne
  • 22.09.2017

Epargne : Royal Bank of Canada adopte l’IA

De plus en plus présente dans le secteur bancaire, l’Intelligence Artificielle s’installe dans les services de gestion des dépenses d’une nouvelle banque : Royal Bank of Canada (RBC). Personetics accompagne la banque dans cette transformation.
  • Innovation
  • Technologie
  • 27.09.2018

Achat de véhicule : USAA teste la réalité augmentée

La banque américaine USAA vient d’annoncer le lancement d’une application de réalité augmentée destinée à simplifier l’achat d’un véhicule. La banque dit anticiper ce qu’elle considère comme une révolution technologique à venir d’ici 18 mois. Elle aj...
  • Innovation
  • Technologie
  • 06.06.2017

HSBC utilise l’IA pour lutter contre le blanchiment

Le robo-advisor n’est pas le seul outil technologique à susciter l’intérêt d’HSBC pour faire évoluer ses services bancaires. La banque s’est aussi associée à une start-up de la Silicon Valley pour, cette fois, optimiser ses process de lutte anti-blan...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus