OCR et IA pour renégocier un prêt rapidement

OCR et IA pour renégocier un prêt rapidement

La FinTech suédoise Anyfin, spécialisée dans le refinancement et le rachat de crédit, vient d’annoncer une levée de fonds de 4,8 millions d’euros. Un tour de table mené par Accel et Northzone, mais aussi avec la participation de Global Founders Capital, la branche VC de Rocket Internet. Objectif : aider les emprunteurs à renégocier leur crédit en s’appuyant sur les technologies de la reconnaissance optique et de l’Intelligence Artificielle.

Lancée en novembre dernier, Anyfin s’engage dans le rachat et le refinancement de crédit à la consommation par le biais d’une nouvelle plate-forme en ligne et mobile. La solution permet d’analyser le profil de l’emprunteur afin de lui proposer les meilleures offres de refinancement.  

Pour ce faire, l’emprunteur doit simplement envoyer une photo de son dernier relevé d’échéance par e-mail, SMS ou via Facebook Messenger. La start-up utilise l’OCR pour récupérer les informations nécessaires, tant au sujet du prêt que de l’emprunteur (références bancaires, historique des remboursements, montant et caractéristiques du prêt en cours, etc.) et proposer par la suite une offre de refinancement à meilleur prix.

Afin d’évaluer la solvabilité du demandeur, Anyfin s’appuie d’abord sur les données détenues par les credit bureau. L’intelligence artificielle sert, quant à elle, à reconnaître le type de données récupérées via la photo du relevé et à les qualifier pour formuler une réponse en quelques secondes. Si le client accepte les conditions du nouveau contrat, la FinTech prend en charge le reste de la procédure : résiliation du contrat précédent et finalisation du nouveau.

Mise en perspective : Le rachat de crédit à l’ère de l’IA

Les consommateurs des pays nordiques et d’Europe continentale paieraient beaucoup trop d’intérêts sur leurs crédits. Tel est le constat relevé par la jeune start-up suédoise qui estime que la technologie peut permettre de remédier à cette situation. Avec sa promesse de réduction des coûts du crédit (elle estime qu’un nouveau client peut réduire de moitié le coût de son crédit), elle espère changer la donne et se targue d’apporter plus de transparence et d’équité par rapport aux offres actuelles. La FinTech  table pour cela sur un parcours client fluide, simple et complétement automatisé où le traitement des données repose principalement sur l’intelligence artificielle. C’est ce dernier point qui lui permet de raccourcir le processus d’octroi et donc de baisser le coût du crédit.

Présente actuellement uniquement en Suède, la jeune pousse ambitionne de se lancer sur le marché européen. Les apports de fonds serviront dans un premier temps à l’accélération de la croissance sur le marché actuel mais aussi au développement de nouveaux produits et partenariats.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 29.12.2017

L’IA d’Upstart convainc BankMobile

Grâce à ses algorithmes, Upstart prédit la solvabilité des étudiants en analysant leur parcours, et propose aux investisseurs de financer leurs études. Forte de son succès et par le biais du Machine Learning, la plate-forme a réussi à automatiser le...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.03.2018

Credit.com : du comparateur à l'agrégateur

Les services d’agrégation de comptes bancaires, voire de services financiers, se sont multipliés ces derniers mois et deviennent familiers aux consommateurs. Après les assureurs, ce sont les acteurs du crédit qui s’engouffrent dans la brèche. C’est l...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus