OpenInvest : le robo-advisor éthique

OpenInvest : le robo-advisor éthique

La start-up OpenInvest a lancé un robo-advisor éthique, qui permet aux investisseurs de personnaliser leur portefeuille, en éliminant les entreprises qui ne correspondent pas à leurs valeurs.  

OpenInvest vient en aide aux jeunes investisseurs qui souhaitent investir dans des placements éthiques, en leur permettant de trier les valeurs de leur portefeuille en fonction de critères éthiques. La jeune pousse a été soutenue par l’accélérateur américain Y Combinator.

En pratique, le système extrait les données auprès des organismes à but non lucratif et des experts sur différentes questions (changement climatique, armes, pétrole, etc.) pour classer les entreprises et identifier celles qui ne correspondent pas aux valeurs de l’investisseur. L’outil construit ensuite un portefeuille équilibré avec les entreprises restantes.

OpenInvest crée un portefeuille de plus de 60 actions en fonction des valeurs mais aussi de l’âge de l’investisseur, du niveau de risque et du secteur d’investissement (fluctuation des actions et des indices).

Notre Analyse : Des fonds communs de placement RSE… aux robots-conseillers éthiques

L’investissement socialement responsable existe depuis plusieurs années et certains fonds communs de placement « verts » ont prouvé que l’investissement axé sur les valeurs peut avoir des rendements égaux (voire supérieurs) à ceux des investissements traditionnels.  

Mais la plupart de ces fonds s’adressent aux investisseurs qui placent des montants importants, certains d’entre eux exigeant au moins 3 millions de dollars de participation. En revanche OpenInvest, exige un investissement minimal allant de 3000 à 5000 dollars en fonction de l’âge de l’investisseur. Les frais sont également moins élevés (0,5 %, contre plus de 2 % pour certains fonds communs de placement).

Pour attirer les investisseurs, OpenInvest devra prouver que ses portefeuilles sur mesure sont aussi rentables que les véhicules d’investissement proposés jusqu’à présent. La start-up s’appuie en tout cas sur une flexibilité inédite permettant de personnaliser finement les portefeuilles.    

Actualitées liées

  • Innovation
  • Technologie
  • 21.08.2018

UBS, future référence du trading algorithmique ?

Après la révolution du Big Data, la montée en puissance de l’analyse des données a favorisé le déploiement par les banques de services automatisés et personnalisés. Outre les robo-advisors, UBS défend pour sa part le concept tout aussi prometteur du...
  • Canaux de distribution - Mobile
  • Titres
  • 02.02.2017

L’investissement boursier est aussi sur mobile chez İşbank

La banque turque vient de lever le voile sur les nouvelles fonctionnalités de son application mobile, baptisée İşCep. Celle-ci devrait combiner banque au quotidien et investissement boursier, limitant le nombre d’applications nécessaires pour gérer s...
  • Innovation
  • Epargne
  • Titres
  • 09.02.2017

WeSave s’ouvre au monde grâce à des API

Lancé en avril 2016, WeSave présentait jusqu’ici une plate-forme de gestion de patrimoine destinée aux investisseurs particuliers. Le modèle de la FinTech est aujourd’hui repensé grâce à un partenariat de grande ampleur avec eToro et un modèle de dis...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus