Plus de traçabilité dans les contrats avec Stratumn

Plus de traçabilité dans les contrats avec Stratumn

La start-up française Stratumn participe à la dématérialisation et l’automatisation des process des entreprises par le biais de plusieurs pilotes. Aujourd’hui, elle présente un nouveau logiciel s’appuyant sur la Blockchain, pour apporter plus de transparence et de traçabilité à la relation entre partenaires commerciaux. Un premier pilote concerne la relation assureurs / courtiers.

Stratumn lance aujourd’hui un nouveau logiciel baptisé IndigoTrace. S’appuyant sur la Blockchain, il s’adresse à tous types d’industries, notamment la finance, l’agro-économie ou encore l’industrie pharmaceutique. Le pilote en cours concerne plus particulièrement l’assurance ; il automatise une partie de la relation entre les assureurs et leurs partenaires.

Il permet par exemple de suivre et gérer tous les échanges (notamment contractuels) avec les courtiers, agents généraux et autres banquiers ou dépositaires de titres, avec lesquels ils sont en relation commerciale. Dans ce cas, il devient un outil de traçabilité de toutes les transactions permettant à chaque intervenant de suivre en temps réel le processus global.

Actuellement proposé en version bêta à un panel de testeurs, IndigoTrace doit être lancé officiellement au cours du troisième trimestre 2018.

Mise en perspective : Une interface simple avec la Blockchain

La particularité de Stratumn est d’avoir développé une couche logicielle (en JavaScript) permettant aux entreprises d’intégrer plus simplement la technologie Blockchain dans leurs processus. Un positionnement qui a convaincu les investisseurs, puisque la start-up a levé un montant record de 7 millions d’euros en 2017, auprès de grands acteurs, parmi lesquel BNP Paribas Cardif et CNP Assurances. Elle a profité du Paris Fintech Forum pour présenter sa nouvelle solution. La dernière d’une longue série, qui illustre l’étendue des opportunités commerciales pour la start-up.

En 2016, Stratumn testait déjà un bot dédié à l’assurance sur Facebook, en partenariat avec le fournisseur de solutions de paiement Lemon Way. En outre, elle compte déjà 14 assureurs partenaires avec lesquels elle travaille notamment sur les conséquences de l’application de la loi Hamon sur les résiliations de contrats.

Le déploiement de son nouveau logiciel permet à la start-up d’étendre encore l’application de cette technologie dans l’assurance. Mais, à terme, ses ambitions vont bien au-delà. Elle vise toutes les initiatives de place impliquant plusieurs partenaires dans une relation contractuelle.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Technologie
  • 12.09.2017

B3i concrétise son approche de la Blockchain

Le consortium Blockchain B3i vient de présenter son premier prototype de service adaptant la technologie Blockchain à l’assurance. Il prévoit un déploiement dès 2018. Cette concrétisation démontre la pertinence d’une association entre acteurs spécial...
  • Assurances
  • Innovation
  • 02.03.2018

Gabi : le premier comparateur d’assurances dynamique

La comparaison d’assurances prend un nouveau tournant avec Gabi. Cette start-up américaine défend l’intégration d’algorithmes et de la technologie du data mining pour rendre la comparaison plus dynamique encore, l’idée étant de proposer un suivi dans...
  • Innovation
  • Technologie
  • 10.01.2018

La Blockchain au service de l’immobilier

Comment mettre la technologie blockchain au service des garanties nécessaires dans le secteur de l'immobilier ? C’est à cette question que le géant des progiciels de gestion SAP envisage de répondre grâce à sa nouvelle offre.
  • Innovation
  • Technologie
  • 31.05.2017

Les banques françaises misent sur R3

Le consortium R3, rassemblant près de 40 participants d’une quinzaine de pays, vient d’annoncer la réalisation de sa plus importante levée de fonds, en faveur du développement du standard Corda. Trois banques françaises sont impliquées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus