Retour d’expérience : MoneyPush démocratise la bourse

Le marché des échanges boursiers reste toujours très confidentiel. Pourtant, une start-up française a pour ambition d’amener les épargnants à investir sur le Forex et les indices grâce à une approche peu risquée. Baptisée MoneyPush, elle s’inscrit dans la lignée des robo-advisors qui cherchent à secouer un marché français plutôt frileux.

MoneyPush cherche à aider les particuliers à investir sur le marché des devises et des changes (le Forex) et des indices. La start-up promet un taux de rendement moyen fixé entre 3 % et 5 % pour une stratégie peu risquée.

Au-delà de l’accompagnement qu’elle procure, la plate-forme sécurise les investissements des épargnants pour les rassurer. MoneyPush propose ainsi à ses utilisateurs un cadre limitant le montant de leurs placements à 8 % de leur portefeuille d’épargne. Un algorithme permet de plus aux épargnants de connaitre à l’avance les montants maximum qu’ils pourront perdre ou gagner pour chaque placement effectué.

Lancé en 2015, MoneyPush compte actuellement 2 500 utilisateurs. 50 % auraient réalisé des investissements ces trois derniers mois pour un montant moyen estimé à 30 euros.

Analyse : La bourse, deviendra t’elle populaire auprès des épargnants ?

MoneyPush travaille avec des partenaires régulés par l’Autorité des Marchés Financiers. La start-up entend participer à la croissance du nombre d’investisseurs sur le Forex en France. Ce chiffre était estimé à 15 000 personnes en 2015 par le cabinet Investment Trends.

Des précédents ces derniers mois

Alors que BNP Paribas s’engageait dans la formation à la bourse en ligne en début d’année, une application baptisée Robinhood s’attachait à aider les jeunes épargnants américains à investir en bourse en février dernier.

MoneyPush s’inscrit dans la nouvelle vague des offres liées à la FinTech, qui cherchent à démocratiser les investissements en bourse. Une manière de proposer une solution alternative face à des comptes épargnes dont les taux de rémunération se sont écroulés ces dernières années. Comme ses prédécesseurs, MoneyPush mise sur la pédagogie et cherche avant tout à rassurer les petits porteurs.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus