Retour d’expérience : N26 affiche son succès

Retour d’expérience : N26 affiche son succès

Avec 300 000 clients à ce jour, N26 affiche sa réussite et se présente désormais comme l’un des leaders de la banque mobile à l’échelle européenne. La néo-banque allemande a su imposer son modèle et réussir le pari d’une conquête européenne en un temps record.

N26 a triplé le nombre de ses clients en un an. La  banque annonçait en effet avoir dépassé le seuil des 100 000 utilisateurs en Europe début 2016. Son bilan en ce début d’année 2017 établit que son portefeuille dépasse désormais les 300 000 clients. N26 a par ailleurs traité plus de 3 milliards d'euros de transactions de paiement depuis sa création.

N26 constate que son rythme de prospection a atteint 1 000 nouvelles demandes d’ouverture de compte par jour. L’innovation et l’optimisation du canal mobile, qui font l’identité de la néo-banque, sont citées par cette dernière comme les clés de sa réussite.

En termes de répartition géographique, N26 est actuellement disponible dans 17 pays européens : Allemagne, Autriche, Belgique, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Slovaquie, Slovénie et Espagne. Après l’Allemagne, c’est en France que le service compte le plus d’utilisateurs avec 30 000 clients. N26 compte ensuite 10 000 utilisateurs en Espagne et en Irlande.

Analyse : Une success story emblématique

N26 naissait en 2013, amorçant le mouvement de croissance exponentielle des néo-banques. A l’origine, cet acteur allemand proposait un compte mobile, « sans banque », rattaché à une carte physique Mastercard.

Avec une licence bancaire européenne en poche, N26 étendait ses ambitions en 2016 en proposant une carte premium et en définissant des objectifs européens pour l’extension de son offre. La néo-banque propose de plus, depuis février dernier, un service de prêt à la consommation.

Pour la suite, et forte de ses résultats encourageants, N26 envisage de lancer ses services dans l’ensemble des pays européens. Son offre devrait aussi être enrichie, dans les prochaines années, de services d’investissement, d’épargne et d’assurance. Elle consolide ainsi sa vision d’un hub de services financiers, s’appuyant à la fois sur ses propres compétences et sur celles de ses partenaires ; son ambition est d’offrir une gamme de services large, mais toujours caractérisée par l’extrême simplicité du parcours client.

 

Actualitées liées

  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 17.11.2016

N26 arrive en France avec des services payants

N26 prépare son retour en France et commence déjà à prospecter. Une question de jours, puisqu’elle est attendue ce mois-ci. Elle a tiré les enseignements de son entrée sur le marché naissant des néo-banques et opte pour une approche partiellement pay...
  • Innovation
  • FinTech
  • 21.06.2017

Retour d’expérience : Succès hexagonal pour N26

Lancés fin 2016 en France, les services de N26, start-up allemande devenue banque alternative, semblent déjà avoir fait leurs preuves sur ce nouveau marché. Malgré une offre partiellement payante, les Français semblent réceptifs, comme en témoigne le...
  • Banque au quotidien
  • FinTech
  • 28.10.2016

N26 mise sur le premium avec une Black MasterCard

La banque allemande N26 vient d’annoncer le lancement d’une offre premium, baptisée N26 Black. Elle repose essentiellement sur une carte haut de gamme, assortie d’assurances gérées par Allianz. La banque, dont on attend le retour en France au mois de...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 07.12.2017

N26 lance une nouvelle carte haut de gamme

N26 présente une carte de débit Mastercard premium, baptisée N26 Metal. Cette FinTech d’origine allemande poursuit son expansion tant en termes de déploiements géographiques que de services. Sa stratégie de montée en gamme s’étoffe et se précise avec...
  • Paiement
  • 24.05.2018

Retour d’expérience : Nickel Chrome démarre fort

La Financière des Paiements Electroniques n’en finit pas de se réjouir de la réussite de son modèle inédit, celui de Compte-Nickel. Le groupe réussit aujourd’hui un virage attendu en dehors de son modèle initial, auprès d’une cible plus haut de gamme...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus