Retour d’expérience : NuBank rencontre le succès

Retour d’expérience : NuBank rencontre le succès

LES FAITS

  • La start-up brésilienne NuBank, spécialiste des technologies financières, compte désormais 15 millions de clients. La FinTech star d’Amérique Latine confirme donc son statut de plus grosse néo-banque dans le monde, à l’exception des géants asiatiques.
  • Elle a connu une forte accélération de sa croissance et de sa prospection sur les derniers mois, sur le marché brésilien mais aussi en Argentine et au Mexique.
  • NuBank est soutenue par Sequoia Capital, société de capital-risque, spécialisée dans l'incubation et le financement d'entreprises innovantes.
  • La FinTech compte aussi parmi ses investisseurs le géant chinois Tencent.
  • Fin juillet, la société a réuni 400 millions de dollars lors d’une levée de fonds dirigée par la société d’investissement américaine TCV.

CHIFFRES-CLES

  • 2013 : Création de NuBank
  • 15 millions de clients
  • + 25 % par rapport au mois d’août dernier
  • Une valorisation à 10 milliards de dollars (estimation à fin juillet 2019)

 

ENJEUX

  • Une diversification sans rupture réussie : NuBank proposait à la base une simple carte de crédit gratuite. 10 millions de ses 15 millions de clients l’ont d’ailleurs souscrite. Outre cette carte, la FinTech est parvenue à enrichir son offre au fil des ans en proposant des fonctionnalités à valeur ajoutée à ses clients (compte bancaire rémunéré, services aux PME, crédit aux particuliers, programme de fidélité).
  • Une offre attendue sur le marché brésilien. Le succès de NuBank peut s’expliquer en partie par la rupture que représente son offre (gratuite et disposant de taux bien inférieurs à ceux du marché) par rapport à celle des acteurs traditionnels. Pour y parvenir, NuBank s’appuie notamment sur un système de scoring alternatif, reposant sur l’analyse des données du smartphone du client, de son historique de transactions et de son entourage (via un système de parrainage)

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le fondateur de NuBank envisage d’imposer sa FinTech comme un acteur incontournable de l’Amérique Latine. Jusqu’ici, il s’était pour cela attaché à intégrer les dernières avancées technologiques (comme la biométréie) à son offre pour se différencier.
  • Aujourd’hui, la stratégie de la FinTech est aussi tournée vers des opérations commerciales agressives, avec des offres de crédit aux taux de 30 à 40 % inférieurs à ceux du marché bancaire brésilien traditionnel.

 

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 26.09.2018

Chime améliore le scoring des Millennials avec Pinch

Grâce à sa récente levée de fonds, Chime a annoncé consacrer une partie de ces fonds au rachat du service d’amélioration de scoring de la start-up américaine Pinch, baptisé « PinchRent ». L’objectif pour ces deux acteurs est de développer conjointeme...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus