Retour d’expérience : Paymount cherche sa place

Retour d’expérience : Paymount cherche sa place

LES FAITS

  • La start-up française lançait en 2016 son compte sans banque associé à une offre de cash-back. Depuis, son activité a crû lentement mais une nouvelle levée de fond vise à soutenir ses efforts.

  • Elle mise sur deux points de différenciation : son réseau de distribution (buralistes) et une offre de fidélisation originale (Card-Linked Offers et parrainage).

 

  • Si les noms de ses investisseurs (français et internationaux) n’ont pas été révélés, Paymount a annoncé avoir reçu 1,4 million d’euros pour soutenir le déploiement de son offre SoShop.Club.
  • Outre cette levée de fonds, la start-up mise aujourd’hui sur ses atouts pour réussir :
    • Un réseau de buralistes distributeurs associé à un site Internet
    • Une offre de cash-back
    • Un programme de parrainage
    • Le développement des cartes de paiement co-brandées

ENJEUX

  • Financer une croissance plus lente que prévue. A son lancement, Paymount annonçait un objectif de 200 000 clients pour fin 2018. Aujourd’hui, cet objectif est de 20 000 clients fin 2019 et 100 000 en 2020. Cette levée de fonds va notamment permettre d’intensifier la communication sur son offre, qui reste très peu connue, malgré son originalité.
  • Privilégier les partenariats avec de grandes enseignes : Paymount envisage de multiplier les accords avec des marques pour émettre des cartes co-brandées auprès d’une clientèle déjà acquise. Pour ce faire, la start-up met en avant son programme de fidélité, associant le parrainage et les offres liées à la carte, plus attractives pour les clients.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le lancement de SoShop.com a sans doute souffert de l’explosion des offres bancaires alternatives sur le marché français. Dans la deuxième édition de son « Panorama des néo-banques en France », KPMG vient d’ailleurs de faire un état des lieux du marché, estimant à 18 le nombre d’acteurs en présence actuellement, pour 2,6 millions de comptes actifs au total.
  • La concurrence excessive n’a pas non plus épargné d’autres offres en présence telles que C-Zam, laissant le champ libre au déploiement de Nickel par exemple, concurrent direct de Paymount, y compris dans son modèle de distribution.

CHIFFRES-CLES

  • 1,4 million d’euros levés cette année
  • 4 000 clients
  • 14 000 buralistes distributeurs
  • 2 500 marchands partenaires

Actualitées liées

  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 09.01.2018

Paymount : un compte de paiement et des card-linked offers

La start-up française Paymount mise sur le cash-back pour diffuser son offre de compte de paiement sans banque, SoShop.Club. La FinTech compte en effet sur le succès des Card-Linked Offers (CLO) pour se doter d’une approche différenciante et concurre...
  • Paiement
  • 22.05.2018

La solution de Cardlytics convainc JPMorgan Chase

Forte d’une introduction en bourse réussie en début d’année, Cardlytics a dévoilé les résultats de son activité au premier trimestre 2018. La FinTech américaine spécialisée dans les Card-linked Offers (CLO) a annoncé par la même occasion avoir noué u...
  • Fidélité
  • FinTech
  • 05.10.2016

Bink, un wallet de fidélité et de paiement en approche

Bink est une start-up qui devrait lancer dans l’automne un service de fidélisation et de paiement mobile inédit. Pour concrétiser son offre, elle vient de recruter une équipe d’experts issus des directions de grands groupes de paiement. Une nouvelle...
  • Fidélité
  • Paiement
  • 22.06.2020

Pixpay s'ouvre au cash-back

LES FAITS La néo-banque mobile dédiée aux adolescents Pixpay a enrichi ses services pour toujours mieux convenir aux besoins des adolescents. Pour les satisfaire, elle intègre depuis peu une offre de cash-back. Celle-ci passe par un pro...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus