Self Lender facilite la création d’historique de crédit et l’épargne

Self Lender facilite la création d’historique de crédit et l’épargne

La FinTech américaine Self Lender a annoncé une levée de fonds de 10 millions de dollars, menée par Altos Ventures. Elle offre à ses clients la possibilité d’améliorer leur santé financière et de se constituer un historique de crédit tout en épargnant.  

Self Lender est une start-up texane qui a été fondée en 2014. Elle offre aux Américains ne disposant pas d’un historique de crédit la possibilité d’en construire un, tout en économisant de l’argent. Depuis son lancement, elle a accompagné 175 000 consommateurs.

Pour cela, l’acteur propose à ses clients de leur prêter virtuellement des fonds – lesquels sont automatiquement mis de côté sur un compte de dépôt. De leur côté, les clients remboursent ce prêt virtuel chaque mois, sous la forme de mensualités déclarées aux bureaux de crédit. Une fois la dette réglée, celle-ci leur est restituée sous forme d’épargne.

Grâce à Self Lender, les Américains se construisent ainsi un historique de crédit et constatent même une amélioration de leur scoring (de 45 points en moyenne, d’après les calculs de la start-up). Cette levée de fonds permettra à la FinTech de se développer et de créer de nouveaux produits et services.

Mise en perspective : Améliorer son score de crédit grâce à sa capacité d’épargne

Self Lender propose aux Américains des solutions financières pour aider ceux qui ne disposent pas d’historique de crédit, ou bien d’un score médiocre, à retrouver une certaine stabilité financière. Aux Etats-Unis, plus de 50 millions de personnes seraient concernées (source : Center for Financial Innovation). Grâce à cette solution, l’entreprise a quadruplé son chiffre d’affaires l’année dernière et enregistré 140 millions de dollars de prêts octroyés.

Une nouvelle génération d’acteurs émerge, qui proposent d’utiliser toute forme de capacité d’épargne comme moyen d’améliorer le score en le déclarant aux bureaux de crédit : c’est le cas notamment de Credit Ladder qui déclare le paiement des loyers. Ou encore de Pockit qui repose également sur la capacité d’épargne afin d’obtenir un meilleur score de crédit. Self Lender, pour sa part, leur propose en quelque sorte de se constituer une épargne (bloquée jusqu’à remboursement du crédit) contribuant à la construction d’une capacité d’emprunt. Au final, la solution s’avère très avantageuse pour le consommateur qui ne s’endette pas vraiment et bénéficie d’une épargne.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 23.02.2018

OCR et IA pour renégocier un prêt rapidement

La FinTech suédoise Anyfin, spécialisée dans le refinancement et le rachat de crédit, vient d’annoncer une levée de fonds de 4,8 millions d’euros. Un tour de table mené par Accel et Northzone, mais aussi avec la participation de Global Founders Capit...
  • Crédit
  • Innovation
  • 14.09.2017

Crédit : Santander investit dans la fintech PayJoy

Un an après avoir annoncé le renforcement de son fonds d’investissement dédié aux FinTech et aux innovations technologiques, Santander participe à une levée de fonds de 6 millions de dollars dans la start-up américaine PayJoy, qui officie sur le marc...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus