Société Générale déploie les versions business et corporate de sa carte anti-fraude

Société Générale déploie les versions business et corporate de sa carte anti-fraude

Après le franc succès rencontré par les cartes à CVx dynamique MOTION CODE destinées aux clients particuliers de la banque, la version business voit le jour. La Société Générale vient en effet d’annoncer avoir décliné la technologie de cryptogramme dynamique à l’intention de sa clientèle professionnelle.

Signée Oberthur Technologies, la solution consiste à remplacer les 3 chiffres du cryptogramme imprimés par un petit écran affichant un nouveau code dynamique toutes les heures. Lancées officiellement début 2017, les cartes anti-fraude ont été adoptées par plus de 300 000 clients particuliers à ce jour. 

Ces cartes seront désormais mises à la disposition des clients professionnels et entreprises de la banque rouge et noire, qui détiennent une carte Corporate (CB Visa Affaires, CB Visa Gold Affaires) ou une carte Business (CB Visa Business, CB Visa Gold Business).

Comme pour les porteurs particuliers, l’option est proposée aux clients professionnels au prix de 12 euros par an, en plus de la cotisation carte.

Mise en perspective : La carte bancaire anti-fraude fait ses preuves

De nombreuses banques françaises ont testé la technologie sécurisée du cryptogramme dynamique auprès de leurs clients. A l’image de la Société Générale, BPCE et BNP Paribas avait également testé la technologie développée par Oberthur Technologies auprès de leurs clients. Mais aucune des deux banques n’a annoncé de lancement pour le moment. La Société Générale est jusqu’à présent la seule banque française (voire au monde) à proposer à ses clients cette nouvelle génération de cartes bancaires. Fort de leur succès, le Crédit du Nord devrait se lancer dans l’aventure dès le 24 avril prochain.

De fait, si cette technologie permet à la Société Générale de fidéliser ses porteurs de cartes particuliers, elle devrait désormais lui permettre de renforcer sa relation avec ses clients professionnels. Pour ces derniers, l’achat en ligne reste un problème épineux. Le nouveau déploiement confirme que les entreprises sont à la recherche d’outils leur permettant de renforcer la sécurité des paiements sur Internet, compte-tenu de la recrudescence de la fraude. C’est dans cette même optique que certaines FinTech étoffent leur gamme de services BtoB afin de sécuriser les transactions des entreprises. C’est par exemple le cas d’IbanFirst qui met à la disposition de ses PME clientes des cartes de paiements virtuelles gratuites pour les paiements en ligne. Ou encore Spendesk qui propose une extension de navigateur qui permet d’accéder à une carte virtuelle dédiée aux achats en ligne.

Actualitées liées

  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 17.01.2018

Dynamics dévoile une carte bancaire dotée d’un écran

Le fabricant de cartes américain Dynamics et l’opérateur de téléphonie mobile Sprint ont présenté à l’occasion du CES 2018 une nouvelle carte de paiement connectée. Dotée d’un mini écran E-ink, d’une puce cellulaire et d’une antenne, elle propose une...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 25.01.2017

Spendesk lance une carte prépayée physique

Dans la foulée d’une nouvelle levée de fonds, Spendesk étoffe sa gamme de services aux entreprises en présentant une carte prépayée physique. Elle s’ajoute aux cartes virtuelles déjà proposées depuis sa plate-forme et dédiées quant à elles aux achats...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 31.07.2018

Emission de cartes : Stripe veut séduire les entreprises

La plate-forme de paiement en ligne muscle son offre de services avec le lancement d’une nouvelle plate-forme dédiée à l’émission des cartes. La licorne californienne s’adresse aux entreprises cherchant à émettre des cartes de débit ou de crédit, aus...
  • Cartes de paiement
  • Innovation
  • 15.03.2018

Capital One gère les cartes virtuelles via chatbot

Avec l’expansion du commerce en ligne et la multiplication des modèles d’abonnement, les instruments de paiement évoluent progressivement. Capital One propose à ses clients la création de cartes virtuelles par le biais de son assistant intelligent En...
  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 09.08.2016

La fraude CNP en hausse selon FICO

FICO vient de publier un état des lieux des niveaux de fraude carte au niveau européen. Entre autres données, il rapporte des montants élevés au Royaume-Uni, avec une augmentation de 18 % en 2015, à 492 millions de livres.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus