Tink agrège aussi les comptes des professionnels

LES FAITS

  • Acteur de référence de l’Open-banking en Europe, la plate-forme suédoise Tink poursuit le déploiement de son leadership en ciblant désormais aussi les professionnels.
  • Les services d’agrégation de comptes de Tink se sont donc adaptés aux besoins des entreprises.
  • Proposé sous la forme d’une API, le service de Tink peut être facilement implémenté au système de gestion de l’entreprise pour lui permettre de visualiser l’ensemble des transactions de ses comptes détenus dans différentes banques sur un unique espace.
  • Des mises à jour, plusieurs fois par jour, promettent une capacité d’analyse des finances en temps réel. Tink se charge de simplifier au maximum la lecture des données et des transactions.
  • Tink travaille par ailleurs en partenariat avec Kreditz pour offrir à ses clients une analyse en temps réel de leur capacité d’endettement.  
  • Le service Business de Tink est pour l’instant disponible en Suède uniquement, dans le cadre d’une phase de test.
  • Mais Tink prévoit déjà d’étendre son modèle BtoB à travers l’Europe dans les semaines ou mois à venir.

CHIFFRES-CLES

  • 2012 : Création de Tink en Suède
  • 14 pays européens couverts
  • Plus de 2 500 banques et organismes financiers connectés
  • Une couverture de 250 millions de comptes bancaires à travers l’Europe
  • 270 employés

 

ENJEUX

  • Améliorer l’efficacité des entreprises : Tink met en avant le fait sa capacité à rendre plus facilement accessibles et lisibles les informations financières de l’entreprise. Le service devient alors un outil d’aide à la prise de décision pour les professionnels, dans le cadre de leur relation avec des partenaires ou dans leur gestion du poste client. 
  • Répondre à une demande croissante des professionnels : Tink ciblait déjà en partie les professionnels, banques et services financiers, via une API facilitant l’implémentation de services d’agrégation de comptes. Mais aujourd’hui, la FinTech ouvre encore son offre et optimise ses capacités d’agréger des comptes pour répondre à tous les besoins.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • L’année écoulée a été riche en développements pour Tink. En juin 2019, la FinTech débarquait en France et consolidait son positionnement européen.
  • En janvier dernier, Tink a levé 90 millions d’euros avec deux objectifs : accélérer sa croissance paneuropéenne et élargir son offre produit, ce qui est chose faite aujourd’hui.
  • Tink table aussi sur les partenariats et les rachats pour améliorer sa couverture. Après avoir fait main basse sur l’agrégateur espagnol Eurobits Technologies, Tink a aussi frappé un grand coup en annonçant un partenariat stratégique avec PayPal il y a quelques jours. La solution de paiement va notamment utiliser les services de l’agrégateur dans son offre et a également investi des fonds dans la start-up.
  • Sur ce créneau de l’open-banking à destination des entreprises, ING vient également d’annoncer que son agrégateur BtoB, Cobase, racheté en 2018, vient de lever des fonds auprès de Nordea et de Crédit Agricole CIB.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus