Tink consolide ses positions européennes avec Instantor

LES FAITS

  • La FinTech suédoise spécialisée dans l’Open-banking, Tink, vient d'annoncer l'acquisition d'Instantor, un fournisseur européen de solutions de scoring de crédit.
  • Objectifs pour Tink : étendre sa position géographique en Europe et élargir son offre en proposant à ses clients des solutions autour du crédit.
  • Instantor est un acteur suédois qui permet aux banques et FinTech européennes de prendre des décisions de crédit optimisées grâce à l'Open-banking, via une analyse approfondie des comptes bancaires de l'emprunteur. 
  • Suite à ce rachat, les services d'Instantor vont intégrer l'offre de Tink qui proposera à ses clients un package complet de solutions intelligentes pour la prise de décision en matière de crédit, incluant la vérification de revenus et l'identification de modèles de comportements. Elles viendront compléter l'expertise de Tink en matière d’agrégation et d’enrichissement des données.

ENJEUX

  • Renforcer sa position dominante en Europe : l'acquisition amène à Tink les 150 clients d'Instantor, composés de banques et de FinTech, sur 13 marchés européens. L'acteur suédois est déjà considéré comme le principal agrégateur européen étant donné sa couverture, renforcée par de récents rachats. L'acteur a d'ailleurs été identifié comme une cible par le géant américain Plaid (désormais dans le giron de Visa) pour pénétrer en Europe.
  • Travailler les cas d'usage de l'open-banking dans le crédit : ce rachat illustre une nouvelle fois tout le potentiel de l'application de l'Open-banking au marché du crédit. En France, Budget Insight a réalisé une enquête auprès d'une quinzaine d'acteurs du crédit en juin dernier. L'évolution technique liée à l'open-banking y est identifiée comme un facteur essentiel d'amélioration des parcours clients du crédit.

MISE EN PERSPECTIVE 

  • Tink table sur une croissance exogène ces derniers mois pour s'imposer en Europe. Avant Instantor, la FinTech mettait ainsi la main sur l'agrégateur espagnol Eurobits Technologies, pour un montant de 15,5 M€. L'objectif était alors aussi d'accéder à de nouvelles données agrégées, mais aussi, plus globalement, d'élargir son offre de produits via son API. 
  • Le dernier tour de table de Tink remonte à janvier dernier avec une levée de fonds de 90 M€.

 

CHIFFRES-CLES

Instantor

  • 2010 : création
  • + de 5 millions de décisions de crédit prises chaque année
  • Un CA de 4 millions d'euros en 2019
  • 2ème FinTech à la croissance la plus rapide en Suède (classement réalisé par The Financial Times)

Tink

  • 2012 : Fondation
  • 90 millions d'euros levés début 2020
  • 14 pays européens couverts
  • Plus de 2 500 banques et organismes financiers connectés
  • Une couverture de 250 millions de comptes bancaires à travers l’Europe
  • 270 employés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus