Un WeChat ID pour identifier les clients

Un WeChat ID pour identifier les clients

Un nouveau cas d’usage est en cours d’expérimentation pour le service de messagerie instantanée de Tencent. Après avoir gagné le secteur des paiements, WeChat pourrait aussi être adopté par les autorités chinoises à des fins d’identification.

Les tests sont en cours et ne concernent pour l’heure que la ville de Guangzhou, dans le sud-est de la Chine. Ils mettent à contribution quelques établissements (parmi lesquels China Construction Bank) et des administrations.

Ce service n’aurait cependant pas vocation à se substituer aux cartes d’identité, mais plutôt à en proposer une version virtuelle, plus « édulcorée », pour un nombre limité de tâches dont certaines assez critiques. En effet, elles incluent la possibilité d’acheter des titres de transport et d’ouvrir un compte bancaire.

L’utilisateur devra préalablement avoir chargé sa photo dans l’application WeChat via un selfie et se verra attribuer une carte d’identité virtuelle. Pour mémoire, la création d’un compte WeChat nécessite de fournir une pièce d’identité officielle. Le WeChat ID établit donc un lien entre la photo du porteur, son empreinte digitale et sa carte d’identité ; il serait donc quasiment impossible à contrefaire. Les premières cartes ont été émises fin décembre. Un lancement national serait prévu pour janvier.

Mise en perspective – Un service qui crédibilise encore davantage WeChat

WeChat a été lancé en 2011 et connait un grand succès en Chine : selon un récent rapport de Tencent, 902 millions d’utilisateurs en moyenne se sont connectés chaque jour en septembre 2017 (+ 17 % par rapport à 2016), et 980 millions chaque mois entre juillet et septembre 2017. Ces performances justifient l’intérêt que lui témoignent les autorités locales.

Dans ce contexte, il s’agirait de simplifier l’identification des clients en mutualisant les données recueillies par WeChat. En effet, ce service très répandu a déjà procédé aux vérifications des pièces d’identité en amont de la création de ses comptes.

La Chine fait ici figure de pionnière ; des tests mettant à contribution les comptes Alipay ont aussi été effectués en juin 2017. Ces évolutions éveillent toutefois des débats, notamment du fait du rôle accordé par les administrations à ces sociétés privées. Elles soulignent leur poids et la valeur des données qu’elles recueillent. Alipay et WeChat ont d’ailleurs aussi commencé à se pencher sur la digitalisation des cartes de sécurité sociale et des permis de conduire.

Actualitées liées

  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 14.12.2016

Starbucks inaugure la commande vocale

Starbucks a récemment annoncé l’ajout d’une fonctionnalité de commande vocale, My Starbucks Barista, à son application mobile. Ce service mise sur l’alliance entre chatbot et commande vocale.
  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 28.04.2017

PayToo se diversifie grâce à la biométrie

PayToo présente PayToo SmileandPay : un service de paiement sur mobile s’appuyant sur la lecture de QR codes et la reconnaissance faciale pour valider l’identité des clients en magasin et pour des contextes de transferts.
  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 09.11.2017

WeChat Pay gagne la France avec BNP Paribas

BNP Paribas, en tant que banque acquéreur, annonce le lancement de WeChat Pay en Europe ; son déploiement a débuté en France, via les Galeries Lafayette, et devrait se poursuivre sur d’autres marchés, encore à préciser. WeChat poursuit donc une incur...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 04.05.2018

Safaricom allie tchat et transfert d’argent

Quelques jours seulement après la signature d’un partenariat permettant aux Kenyans de transférer facilement de l’argent entre leurs comptes M-Pesa et PayPal, Safaricom étend une fois de plus son offre de services. L’opérateur de téléphonie mobile te...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus