UpFlow lutte contre l’impayé et lève des fonds

UpFlow lutte contre l’impayé et lève des fonds

LES FAITS

  • La start-up parisienne UpFlow lançait son activité il y a un peu plus d’un an avec l’ambition d’aider les petites entreprises à faire face au problème des impayés.
  • Aujourd’hui, la start-up annonce que son modèle a suscité l’intérêt d’investisseurs. Elle vient ainsi de lever près de 2,5 millions d’euros pour soutenir son déploiement.
  • Les investisseurs d’UpFlow sont Kima Ventures, eFounders et d’autres Business Angels.
  • UpFlow propose une solution en deux briques : 
    • une solution SaaS optimisant la gestion et le suivi des factures impayées, associée à un outil de relance automatisé (soumis à un abonnement dépendant du chiffre d’affaires, à partir de 200 euros par mois) ;
    • un compte de paiement permettant d’automatiser le suivi des règlements (par virement, prélèvement ou carte).
  • Grâce à sa levée de fonds, UpFlow envisage de renforcer ses équipes Business et Produit au cours des 12 prochains mois.

 

FICHE d’IDENTITE

  • 2018 : fondation d’UpFlow
  • Un agrément  d'agent de services de paiement de Treezor, obtenu auprès de l’ACPR
  • Une centaine de petites entreprises clientes
  • Ses clients ont un CA moyen d’environ 5 millions d’euros
  • Une amélioration de 20 % du délai moyen de paiement en deux mois
  • 200 millions d’euros de factures payées via la plate-forme

 

ENJEUX

  • Faciliter la gestion client : UpFlow insiste sur le fait que sa solution sert autant aux entreprises à suivre leurs impayés qu’à interagir avec leurs clients. Elle cible essentiellement les entreprises gérant un gros volume (plus de 30 par mois) de factures de petits montants, pour lesquelles l’utilisation de solutions comme UpFlow est cruciale pour diminuer le coût de traitement. Elle permet également de personnaliser les types de relances et offre ainsi plus de flexibilité aux entreprises.
  • S’étendre à l’international : La levée de fonds d’UpFlow doit lui permettre de recruter et d’étendre ses activités au-delà des frontières françaises.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • UpFlow a su convaincre l’incubateur qui l’a vu naitre : le start-up Studio eFounders, mais aussi le fonds d’investissements de Xavier Niel, particulièrement généreux avec les jeunes pousses de la finance alternative (Alan, IbanFirt, Spendesk, Trustpair ou encore Shine et Finexkap).
  • Quelques références d’UpFlow : Yumi, High Flyers, Frichti, PopChef, Mailjet.
  • Parmi  les axes de développement à l’avenir, UpFlow souhaite passer des partenariats avec des acteurs proches de la gestion du poste clients, comme des solutions d’affacturage par exemple (Euler Hermès, Hokoto, Finexkap, etc.).

Actualitées liées

  • Crédit
  • 06.02.2017

Un bon début d’année pour Aston iTrade Finance

La plate-forme française de gestion des créances clients, a réalisé une levée de fonds de 6 millions d’euros. Le tour de table a été mené par Seventure Partners, qui a apporté plus de la moitié des fonds. La start-up ambitionne d’atteindre les 4 mill...
  • Crédit
  • Affacturage
  • 10.11.2016

Arex lance une place de marché pour l’affacturage

Une start-up baptisée Arex vient de réaliser une levée de fonds qui devrait lui permettre de lancer au Royaume-Uni sa marketplace déjà opérationnelle en Finlande. Arex digitalise les métiers de l’affacturage, mais va plus loin avec le principe de la...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus