Société Générale lance un programme de cash-back

Société Générale lance un programme de cash-back

LES FAITS

  • La banque rouge et noire s’est associée avec la FinTech CDLK afin de lancer une solution de cash-back omnicanal dédiée aux achats par cartes bancaires.
  • Objectif : proposer un service différenciant par rapport à la concurrence.  
  • Lancée en 2013, la FinTech CDLK propose une plate-forme IT permettant la transformation de données transactionnelles en avantages serviciels pour la banque.
  • Baptisé Le Cashback Société Générale, le nouveau service permet de récompenser et de fidéliser les clients grâce à des remboursements lors de leurs achats par carte. Grâce à la solution logicielle développée par CDLK, le service est totalement automatisé.
  • Comment ça marche ?

           --> Les clients doivent s’inscrire sur le site Web ou l’application mobile.

           --> Ils peuvent alors régler leurs achats avec leur carte bancaire, sans coupon, ni code promotionnel.

           --> Ils bénéficient alors automatiquement d’un remboursement en euros, visible dans l’espace sécurisé de consultation des comptes sous la forme d’une cagnotte.

           --> Dès qu’elle atteint 20 euros, l’argent peut être crédité sur le compte du client.

           --> Les clients peuvent toucher jusqu’à 100 euros par an.

  • Pour l’occasion, la banque a noué plusieurs partenariats avec des commerces physiques comme le loueur de voitures Sixt (12 % du prix remboursés), la grande surface d’ameublement Conforama (6%) ou encore la marque de chaussures André (10 %).
  • Le service est accessible gratuitement et sans engagement à tous les clients de la banque. Les offres sont les mêmes que les clients possèdent une carte classique ou haute gamme.

ENJEUX

  • Résister à la montée des alternatives à la carte. Le lancement de Cashback Société Générale s’insère dans la stratégie générale de la banque visant à enrichir les services associés à la carte bancaire. L’idée est de convaincre les clients de continuer d’utiliser la carte de leur banque pour les achats du quotidien malgré la multiplication des alternatives qui leur sont offertes.
  • Miser sur la carte au travers d’autres services. En plus du cash-back, Société générale permet à ses clients de personnaliser leur carte bancaire en fonction de leurs goûts. Elle leur propose également de sécuriser leurs paiements grâce à la carte à cryptogramme dynamique qui rencontre un franc succès. Enfin, son Pass Sécurité est aussi opérationnel, qui permet d’authentifier une transaction de paiement par carte en ligne, sans passer par le SMS, non conforme à la DSP2.
  • CDLK vise, quant à lui, le seuil d’un milliard de transactions traitées annuellement pour près de 10000 points de vente enrôlés en 2020.  

MISE EN PERSPECTIVE

  • En avril 2018, la banque de la Défense lançait un programme de cash-back sous la marque « Grande Avenue ». Le service se limitait toutefois au commerce en ligne. Son nouveau service déployé en partenariat avec CDLK est en revanche valable pour les paiements en magasin et in-app.
  • Société Générale n’est pas la seule à l’offensive. LCL est pionnière en la matière avec son offre Avantage+ développée en 2015. De plus, de nombreuses start-up tentent de démocratiser le cash-back en France, c’est le cas de Paymount, Paylead ou encore Joko.

Actualitées liées

  • Fidélité
  • Paiement
  • 22.06.2020

Pixpay s'ouvre au cash-back

LES FAITS La néo-banque mobile dédiée aux adolescents Pixpay a enrichi ses services pour toujours mieux convenir aux besoins des adolescents. Pour les satisfaire, elle intègre depuis peu une offre de cash-back. Celle-ci passe par un pro...
  • Fidélité
  • FinTech
  • 05.10.2016

Bink, un wallet de fidélité et de paiement en approche

Bink est une start-up qui devrait lancer dans l’automne un service de fidélisation et de paiement mobile inédit. Pour concrétiser son offre, elle vient de recruter une équipe d’experts issus des directions de grands groupes de paiement. Une nouvelle...
  • Paiement
  • FinTech
  • 22.07.2019

Retour d’expérience : Paymount cherche sa place

LES FAITS La start-up française lançait en 2016 son compte sans banque associé à une offre de cash-back. Depuis, son activité a crû lentement mais une nouvelle levée de fond vise à soutenir ses efforts. Elle mise sur deux points de diff...
  • Paiement
  • 22.05.2018

La solution de Cardlytics convainc JPMorgan Chase

Forte d’une introduction en bourse réussie en début d’année, Cardlytics a dévoilé les résultats de son activité au premier trimestre 2018. La FinTech américaine spécialisée dans les Card-linked Offers (CLO) a annoncé par la même occasion avoir noué u...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus